L’agriculture de demain

Les deux dernières révolutions qui ont touchées l’agriculture et son intensification (mécanisation, pesticides et engrais de synthèse) avec l’augmentation des rendements des principales céréales de 1940 à 1970, ont permis de produire de la nourriture en quantité suffisante pour 7 milliards de personnes. Cette nourriture est cependant aujourd’hui très mal répartie et distribuée (1 milliard de personnes gravement sous-alimentées, 1,3 milliard de personnes en sur-poids).
Mais à quel prix et quelles conséquences !
Appauvrissement des agriculteurs (600 millions d’entre eux sont touchés par la famine), dépendance des agriculteurs à l’industrie agro-alimentaire, dépendance totale au pétrole, contribution au changement climatique, pollution des sols et de l’eau, érosion des sols, contribution à la perte de biodiversité.
Ce modèle n’est pas durable, ne serait-ce que pour sa dépendance au pétrole.

Le modèle dominant actuel, l’agriculture intensive et industrielle, a donc besoin d’être repensé.
Vidéo 2 min (R)évolutionnons l’agriculture !

Agroécologie
L’agroécologie est en premier lieu définie comme l’application de l’écologie à l’agriculture mais c’est aussi un mouvement social ou un ensemble de pratiques agricoles.
Vidéo (2 min) Interview de Pierre Rabhi, un des pionniers en France de l’agroécologie

Permaculture
Ensemble de pratiques qui visent à produire un maximum tout en utilisant le minimum d’eau, d’hommes et d’énergie, notamment en laissant une plus grande place à la nature sauvage et à l’observation des processus naturels.
Vidéo (14 min) Permaculture au petit colibri

Agroforesterie
C’est un mouvement qui vise à ré-introduire l’arbre dans l’agriculture, que ce soit sur les bords des champs (comme dans les bocages), ou en plein milieu de ceux-ci.
Article  sur Alain Canet, président de l’Association Française d’Agroforesterie
Vidéo (25 min) L’agroforesterie par Alain Canet

 

Bibliographie/vidéographie :

Vidéo (9 min) Jardin des fraternités ouvrières en Belgique, exemple de jardin forêt